Petit guide d’achat d’une fenêtre

fenêtre en aluminium

Et tenant compte à la fois de l’esthétisme, de la sécurité, de l’isolation ou encore de la clarté, l’achat de mes nouvelles fenêtres s’est transformé en un véritable parcours du combattant. C’est donc avec un grand plaisir que je propose ces conseils à mes lecteurs.

Petit rappel des règles et des normes à respecter

Déjà qu’il est difficile de s’y retrouver parmi les nombreuses références proposées sur le marché, choisir une fenêtre adaptée a ses besoins peut vite se compliquer lorsque l’on ne connaît pas les normes en vigueur. D’ailleurs, de nombreuses de ces certifications sont tout simplement obligatoires. Il y a d’abord le respect de l’isolation thermique imposé par la RT 2012. C’est indispensable si l’on souhaite tirer parti d’un crédit d’impôt.

Pour ne pas faire d’impair, j’ai commandé des fenêtres avec l’étiquette Acotherme qui me garantit une bonne performance thermique et acoustique. Quant à la solidité et à la résistance de la menuiserie, je vous conseille le label Centre Scientifique et Technique du Bâtiment ou CSTB. Cette signature est la promesse d’une fenêtre qui va vous durer des années. Dans tous les cas, ne vous attardez pas sur les gammes de produits qui ne comportent ni l’estampille NF, ni le logo CE.

Les matériaux

Vous avez le choix entre le style contemporain, chic, traditionnel, japonais, etc. Vous devez également définir le matériau de vos fenêtres. Pour moi, c’était l’étape la plus plaisante, puisqu’il était enfin question d’esthétisme. Et bien sûr, comme de nombreux propriétaires, je me suis laissé tenter par la matière très en vogue du moment qu’est l’aluminium. Légèreté, discrétion, petite touche de modernité et minimum d’entretien, panel de coloris… L’alu a vraiment tout pour plaire. Et j’ai été tout simplement séduit même si au départ je voulais miser sur une valeur sûre telle que le bois.

En effet, comme mes anciennes fenêtres étaient en bois, c’est tout naturellement que je me suis dirigé vers les modèles dans ce matériau. Mais j’ai rapidement changé d’avis. Néanmoins, dans certains cas, je reste adepte de ce matériau qui est à a fois noble et élégant. Qui plus est, avec des essences dures comme le chêne par exemple, vous investissez dans des menuiseries robustes. Et c’est encore mieux si vous optez pour les bois exotiques. Seul bémol, une fenêtre peut revenir cher, notamment s’il y en a plusieurs à remplacer. Toutefois, les résineux comme le pin et le mélèze ne manquent pas de charme non plus.

fenêtre en pvc

Mais difficile de ne pas du parler du PVC. Ce n’est pas mon matériau préféré, mais ce type de fenêtre est de très bonne qualité avec des prix de vente très compétitifs.

Les autres paramètres essentiels

Ce troisième paragraphe sera consacré aux autres critères de sélection, tout aussi importants et donc à ne pas négliger comme le vitrage par exemple. J’écarte d’emblée le simple vitrage qui ne se fait plus du tout à cause de son coefficient de conductivité thermique qui est très faible. Le minimum à choisir est le double vitrage, et le must reste le triple vitrage, mais son coût est au-dessus de mon budget.

Enfin, vient en dernier le type d’ouverture. Française, italienne, battante ou fixe… Me concernant, c’est surtout leur côté pratique et leur facilité de manipulation qui primaient. D’où mon penchant pour les fenêtres coulissantes.

Écrit par Lucas le dans Travaux

Commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : yi3nbcbfgg