Fabriquer des bordures pour son jardin

bordures en pierres

Les bordures sont non seulement indispensables pour délimiter pelouse et massifs afin de bien organiser les jardins, mais contribuent également à améliorer l’esthétisme des espaces extérieurs. Les idées ne manquent pas et les possibilités sont infinies. Trouvez des idées ici.

Fabriquer soi-même ses bordures

Ne manquez pas ces quelques idées de bricolage à découvrir sur Le Monde, si vous êtes en plein travaux dans votre jardin. En réalité, l’idéal serait d’installer les bordures dès l’agencement du jardin, surtout si vous êtes face à des espaces encore vierges modulables à volonté. D’ailleurs, pour un résultat harmonieux, vous pouvez tout à fait demander conseil auprès d’un architecte paysagiste.

Vos plate-bandes et vos parterres sont déjà implantés ? N’hésitez pas à installer des bordures pour redéfinir de nouvelles zones ou pour remplacer les plus vieilles. Et si vous êtes doué en bricolage, vous pouvez les réaliser vous-même. C’est peut-être le moment idéal pour aménager enfin le carré potager que vous désirez depuis longtemps. Pour cela, vous n’aurez besoin que de planches de bois, de quatre équerres en L. Sans oublier des boulons, des écrous et des rondelles pour raccorder les barrières entre elles. Assurez-vous aussi d’avoir sous la main une perceuse et une scie égoïne.

À récupérer gratuitement auprès des entreprises de commerce ou des chantiers de construction, les palettes se prêtent parfaitement à cet usage. Autrement, si les matériaux de récupération ne vous intéressent pas, on trouve facilement sur le marché des planches destinées à cet effet. Et parmi les essences de bois à choisir, le mélèze sera à privilégier de par sa résistance aux agressions extérieures, mais surtout le Douglas.

Un large choix de matériaux

Et toujours avec du bois, on peut aussi tout simplement faire les délimitations avec des rondins. Ces bordures peuvent-être peintes et décorées à volonté en fonction du style ou du thème général du jardin. Attention cependant, car soumis à l’humidité et aux caprices climatiques, ce type de bordure finira par pourrir un jour. Tôt ou tard, leur remplacement sera donc nécessaire, à moins que vous optiez pour des essences exotiques mais attention, le wengé, l’acajou, l’ipé, le teck et autres sont en effet imputrescibles, mais reviennent chers.

bordures en béton

En alternative, le treillage rencontre aussi beaucoup de succès. Noisetier, bambou, rotin, osier… Ici le matériau mis à votre disposition est très diversifié. Et toujours dans la lignée des matériaux naturels, il y a aussi les pierres. Leur seul bémol est leur prix élevé, sauf si vous les récupérez suite à une démolition par exemple. Néanmoins, le résultat obtenu vaut largement le détour.

Vous préférez miser dans du durable et du robuste ? À assortir avec les allées où les dalles, les clôtures en béton sont très faciles à mettre en place et ne demandent pas beaucoup d’entretien.Le résultat esthétique est, par contre, discutable... Les briques sont résistantes et plus jolies. Elles permettent un grand éventail de formes et de figures originales ou fantaisistes.

Et comment ne pas parler du zinc ? Voici aussi un autre matériau onéreux, mais qui ne manque pas d’élégance pour border les chemins et les massifs.

Enfin, les moins chères du marché sont les bordures en plastiques ou en PVC mais elles vieillissent assez mal du fait des gelées et ensoleillements torrides. Si des morceaux restent en terre quand elles s’effritent, ils polluent le sol pour des centaines d’années car la matière plastique n’est pas biodégradable.

Écrit par Lucas le dans Jardin

Commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : sx95vdmvea