Piscine semi-enterrée ou hors-sol ?

Piscine hors sol

Après quelques mois d’hésitation, je me décide enfin à mettre mon projet ludique à exécution à savoir aménager un bassin dans mon espace extérieur. Seulement comme la saison estivale approche déjà à grands pas, une piscine en béton prendrait trop de temps à construire. Alors, je m’interroge : hors-sol ou une semi-enterrée ?

La piscine hors-sol

Même si je ne me suis toujours pas décidé sur le modèle de la piscine que j’installerai très prochainement dans mon jardin, je sais déjà où je vais passer commande, car je pense que le bouche à oreille est un bon indice de confiance : je vais me tourner vers le site www.homepiscine.com qui m’a été vivement recommandé par plusieurs de mes connaissances. D’ailleurs, je suis plutôt content puisque le site commercialise les deux modèles qui m’intéressent le plus, à savoir les bassins hors-sol et les semi-enterrés.

Les bassins hors-sol sont les piscines stars de l’été depuis plusieurs années maintenant. Les raisons ? Leur atout principal est en premier lieu leur prix défiant toute concurrence. Une véritable aubaine pour les personnes avec un petit budget. Mais difficile également de rester indifférent à leur facilité, mais surtout à leur rapidité d’installation ne nécessitant aucune démarche ni formalité. Bref que du bonus pour ses utilisateurs.

De plus, les hors-sol sont au fil des années de plus en plus design, même les gonflables que je trouvais auparavant un peu laides et disgracieuses. Il y a aussi les modèles à structure tubulaire. Comme leur nom l’indique, leur bassin est soutenu par des armatures en acier, un gage supplémentaire de solidité. Néanmoins, si je décide d’en acheter, j’orienterai plutôt mon choix vers les piscines hors-sol rigides. Également modulables et démontables à volonté, ces modèles sont disponibles en métal, en aluminium, en bois ou en résine de synthèse.

La piscine semi-enterrée

Piscine semi-enterrée

Me concernant, comme je mise surtout aussi sur l’esthétisme et l’élégance, je vais sans doute me laisser tenter par une semi-enterrée. En pesant bien le pour et le contre, pour moi ce type de piscine relève d’un très bon compromis entre la piscine creusée et le bassin hors-sol. Qui plus est, je dispose d’assez d’espace dans mon jardin pour en accueillir une avec des dimensions largement au-dessus de la moyenne.

Et même si des travaux de terrassement, de dallage et de bétonnage, sont encore à prévoir, le coût de revient total d’une piscine semi-enterrée reste encore très abordable par rapport aux bassins classiques en béton et cela en tenant compte de tous les frais, y compris l’achat et l’installation des accessoires. Sinon, pour ce qui est du matériau de ma piscine hors sol, mes préférences vont vers le bois. Les essences exotiques comme le teck auraient été idéales de par leur beauté et leur résistance aux rayons du soleil et à l’humidité, mai malheureusement, comme c’est trop cher je vais me contenter d’un bassin en pin préalablement traité en autoclave, pour une meilleure résistance au temps et aux agressions extérieures.

Pour terminer, en me penchant sur les différents types de piscines, j’ai appris que si le bassin semi-enterré dépasse les cent mètres carrés un permis de construire ou une déclaration préalable de travaux doit être demandé lors de son aménagement. Si c’est votre cas, renseignez-vous auprès de votre Mairie.

Écrit par Lucas le dans Jardin

Commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : qwxyyc4q29