Faut-il acheter avant de vendre ou vendre avant d’acheter un bien immobilier ?

Parfois, il arrive que vous ayez besoin d’acheter une nouvelle résidence principale. Vous pouvez bien opter pour une plus grande propriété, pour de nouveaux critères ou pour un nouvel endroit. Dans cette perspective, vous envisagez de vendre votre maison pour injecter le fonds récolté dans l’acquisition de la nouvelle propriété. En ce sens, est-il plus avantageux de vendre avant d’acheter, serait-il plus opportun d’acheter puis vendre ou devriez-vous vendre et acheter en même temps ? Par ailleurs, vous pouvez aussi étudier les opportunités de prêt à l’accession pour concrétiser votre projet.

Faut-il acheter avant de vendre ou vendre avant d’acheter un bien immobilier ?

Vendre puis acheter

Vendre avant d’acheter vous permet de connaître tous les éléments. Vous saurez combien vous rapportera la vente et serez fixé quant au budget pour la nouvelle acquisition. Ainsi, vous pouvez entamer les démarches pour la recherche de nouveau financement. L’inconvénient de cette solution c’est que vous pourrez vous mettre dans une situation inconfortable si vous n’arrivez pas à acheter une nouvelle maison avant la vente effective de votre propriété. Dans ce cas, vous pourrez essayer de négocier votre date de départ avec l’acquéreur, vous pourrez louer une autre maison le temps de trouver celle qui sera la vôtre, ce qui vous demandera deux déménagements, quelques désagréments et des frais supplémentaires.

Acheter avant de vendre

Avec cette option, vous avez le temps de choisir votre nouveau logement et de programmer d’éventuelles réparations avant votre installation. Vous pouvez également éviter la période de transition où vous n’aurez pas de résidence principale. Par contre, vous devez recourir au prêt relais pour compléter votre prêt classique. Le prêt relais est en quelque sorte une avance sur la future vente. Il constituera un apport pour le financement de la nouvelle acquisition. Si vous optez pour cette solution, prenez garde de ne pas surestimer votre bien afin d’éviter d’investir une plus grosse somme que vous ne le devez. Avant de vous engager, faites estimer votre bien et proposez un prix judicieux. De cette façon, vous gagnerez plus de temps. En effet, un bien immobilier proposé à juste prix attire plus les acheteurs nous confirme Le Magazine de l’Immobilier.

Vente et acquisition au même moment

Dans cette alternative, il s’agit de bien composer avec les dates d’achat et de vente ainsi que les transactions et le déménagement. Vous pouvez essayer de tout coordonner en sachant qu’entre la signature du compromis et la conclusion de la vente chez le notaire, vous devez en général compter entre 2 et 3 mois.

Les différentes aides pour financer l’acquisition immobilière

Les épargnes logement : le Compte épargne logement (CEL) et le Plan épargne logement (PEL) sont des dispositifs vous permettant d’augmenter le montant emprunté pour financer un projet immobilier. Ces comptes rémunérés sont disponibles lorsque vous en avez besoin. Les Prêts à taux zéro (PTZ et PTZ+) : ce sont des dispositifs dédiés aux primo-accédants. Les revenus du ménage, le nombre de personnes à charge ainsi que la région d’habitation conditionnent l’obtention de ces prêts. Par ailleurs, il y a également le prêt conventionné, le Prêt Action Logement, anciennement appelé prêt 1 % logement, les aides locales et le prêt d’accession sociale.

Écrit par Lucas le dans Maison

Commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : 7w4pvgahhn