Poser des prises en toute sécurité dans une salle de bain

Entre la brosse à dents électrique, le rasoir, l’épilateur, le sèche-cheveux ou encore la machine à laver, les appareils de chauffage… Il est tout simplement impossible de se passer de prises électriques dans la salle de bain. Mais qu’en est-il des normes de sécurité électrique dans cette pièce d’eau ?

Votre salle de bain respecte-t-elle les normes aujourd’hui en vigueur ?

Particulièrement soumise à l’humidité, la salle d’eau est le lieu de tous les dangers, dès qu’il s’agit de prises de courant et d’électricité. En effet, si vous ne respectez pas la norme électrique de salle de bain, les risques d’électrocution et d’incendie sont décuplés. C’est pourquoi, dans l’hypothèse où vous seriez engagés dans la réalisation de petits ou de gros travaux de rénovation, n’hésitez pas à faire appel aux compétences d’un électricien agréé qui s’occupera des vérifications d’usage.

prises électriques aux normes dans la salle d’eau

Seul ce professionnel peut en effet attester que vos installations électriques sont conformes ou non à la norme NFC 15-100. Et si ce n’est pas le cas, ce sera l’occasion, pour vous, de rectifier le tir est de mettre enfin votre salle de bain en conformité avec les normes.

Les règles de sécurité de base à respecter

Des mesures drastiques de sécurité doivent être appliquées dans cette pièce pour éviter le contact néfaste entre l’eau et l’électricité. D’où la nécessité de respecter à la lettre les règlementations. C’est pourquoi il faut toujours commencer par le repérage des quatre volumes de sécurité de la salle de bain.

  • le premier est le "volume 0" qui englobe la zone où se trouve la baignoire et la douche. Il y est totalement interdit de faire usage d’un appareil électrique.
  • vient après le "volume 1", la partie haute qui se trouve au dessus de votre receveur de douche. Bien qu’il soit situé jusqu’à deux mètres vingt cinq au-dessus de la baignoire ou du bac de douche, cet espace est encore qualifié à haut risque. Exceptionnellement cet emplacement peut recevoir des luminaires à basse tension, mais à la condition seulement que leurs interrupteurs soient localisés dans le volume 2 et 3.
  • Le "volume 2" est constitué de la partie au-dessus des deux mètres vingt cinq mentionnés dans le "volume 1", avec une ampleur de soixante centimètres autour des équipements sanitaires de douche. Et même si cette zone n’est généralement pas préservée des éclaboussures d’eau, on peut d’ores et déjà y poser le système d’éclairage, ainsi qu’un équipement de chauffage.
  • Ainsi, c’est exclusivement dans le "volume 3" que vous pouvez aménager vos appareils électriques, mais seulement si ce sont des modèles de type I et II.Ces derniers sont en effet spécialement conçus pour cette pièce et sont donc protégés de l’humidité et des projections d’eau.

D’autre part, indépendamment du circuit électrique général de la maison, votre salle de bain doit disposer de son propre disjoncteur différentiel de 30 mA. Quant aux nombres de prises, nul besoin d’en avoir beaucoup dans une pièce d’eau. Deux suffiront largement. Et leur emplacement idéal sera de chaque côté du lavabo, en tenant compte bien sûr des impératifs des zones de sécurité.

Écrit par Lucas le dans Travaux

Commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : qcz9qvw73p